Bulletin électronique – Printemps 2022

Bulletin électronique – Printemps 2022

PLEINS FEUX SUR NOTRE DÉMÉNAGEMENT SUR LE CAMPUS DE L’UBC

Les locaux de CAREX Canada se trouvent désormais sur le campus de l’UBC et Mme Peters occupe un nouveau poste

Nous avons le plaisir d’annoncer que CAREX Canada fait maintenant partie de la faculté de santé de la population et de santé publique de l’UBC à Vancouver, où travaille notre chercheuse principale, Cheryl Peters, tout récemment nommée professeure auxiliaire. Elle vient de commencer à exercer ses nouvelles fonctions à titre de scientifique principale pour le BC Centre for Disease Control (BCCDC) et BC Cancer. Ce poste relie les activités de prévention du cancer dans les deux organismes et améliore la recherche en la matière en Colombie-Britannique. Nous espérons continuer notre travail sur la santé au travail et environnementale à l’UBC avec de nouveaux partenaires à BCCDC et à BC Cancer, et avec d’autres.

NOUVELLES RESSOURCES

Sommaire des nouveaux problèmes liés à la fumée d’incendies forestiers

Il existe maintenant un tout nouveau profil des effets de l’exposition à la fumée d’incendies de forêt sur les plans professionnel et environnemental. Cette fumée contient des substances carcinogènes connues ou présumées, y compris des particules fines (PM2,5), du benzène, des hydrocarbures aromatiques polycycliques et d’autres substances, mais les effets sur la santé à long terme découlant d’expositions aiguës et périodiques sont toujours inconnus. C’est un point important sur lequel la recherche émergente se penche, car la saison des feux de forêt au Canada s’allonge de plus en plus et ces incendies se font de plus en plus intenses en raison des changements climatiques qui créent des conditions favorables à ces feux. Certaines personnes sont plus vulnérables que d’autres aux effets de l’exposition à la fumée d’incendie forestier sur leur santé, y compris les personnes âgées, celles qui travaillent à l’extérieur (dont les pompiers forestiers), les enfants, les femmes enceintes et les personnes souffrant déjà de problèmes de santé.

On peut trouver le nouveau sommaire sur les effets de la fumée d’incendies de forêt en cliquant ici.

PUBLICATIONS RÉCENTES

L’exposition des jeunes travailleurs aux carcinogènes et aux gaz d’échappement des moteurs diesels dans le secteur de la construction

Notre équipe a publié récemment dans des revues scientifiques les articles suivants qui portent sur ses recherches :

On peut trouver ici la liste complète de nos publications.

BULLETIN DE COMMUNICATIONS

Nouvelles vidéos de webinaires expliquant nos estimations en matière d’exposition professionnelle et la protection contre le soleil en milieu de travail

On peut maintenant regarder (en anglais) l’enregistrement du plus récent webinaire de CAREX Canada expliquant les toutes dernières estimations sur l’exposition professionnelle et la prévention du cancer en milieu de travail. Il offre un aperçu de nos nouvelles estimations sur l’exposition professionnelle aux agents cancérogènes (celles de 2016, qui remplacent celles de 2006), ainsi qu’une discussion d’un groupe d’experts sur les problèmes et les occasions en matière de prévention du cancer. Au tableau des invités figurent Mary Schubauer-Berigan (Centre international de recherche sur le cancer), ainsi que Calvin Ge (TNO ou Nederlandse Organisatie voor Toegepast Natuurwetenschappelijk Onderzoek aux Pays-Bas) et Paul Demers (Occupational Cancer Research Centre). On peut trouver ici la liste complète des vidéos et des enregistrements des webinaires en français de CAREX Canada.

Cheryl Peters de l’Institut de radioprotection du Canada a récemment tenu un webinaire sur l’exposition aux rayons solaires au travail, au cours duquel elle a présenté un aperçu des plus grands risques d’exposition professionnelle aux radiations solaires, des effets connexes sur la santé, des meilleures pratiques pour réduire l’exposition, et plus encore. On peut trouver ici l’enregistrement du webinaire.

Histoires récentes du Bulletin Actualités cancérogènes

Nous présentons ce mois‑ci deux histoires déjà parues dans notre Bulletin des actualités cancérogènes :

  • La Société canadienne du cancer a publié ses Statistiques canadiennes sur le cancer, dans lesquelles figurent des données statistiques nouvelles et détaillées sur les taux de survie, d’incidence et de mortalité selon le sexe, le groupe d’âge, la région géographique et la période pour plus de 20 types de cancer au Canada. On estime à 233 900 le nombre de nouveaux cas de cancer et à 85 100 le nombre de décès attribuables au cancer au Canada en 2022, les cas de cancers les plus fréquemment diagnostiqués étant celui du poumon chez les deux sexes, celui du sein chez les femmes et celui de la prostate chez les hommes.
  • Dans un article publié en anglais, le CIM Magazine de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole a mis en lumière quelques-uns des problèmes entourant les limites d’exposition aux gaz d’échappement des moteurs diesels dans les mines souterraines du pays tout entier. Cheryl Peters, notre chercheuse principale, y fait connaître (en anglais) les résultats de nos recherches connexes.

Vous pouvez vous abonner ici à notre revue Bulletin des actualités cancérogènes.

Abonnez-vous à nos bulletins

L'équipe CAREX Canada offre deux bulletins réguliers: le Bulletin électronique semestriel résumant les informations sur nos prochains webinaires, les nouvelles publications et mises à jour des estimations et des outils; et le Bulletin des actualités cancérogènes, un condensé mensuel des articles de presse, des rapports gouvernementaux, et de la littérature académique relative aux substances cancérigènes que nous avons classé comme important pour la surveillance au Canada. Inscrivez-vous à un de ces bulletins, ou les deux, ci-dessous.

CAREX Canada

School of Population and Public Health

Université de la Colombie-Britannique
Campus de Vancouver
2206 East Mall, bureau 370A
Vancouver, C.-B. V6T 1Z3​
CANADA

© 2022 CAREX Canada

Bulletin électronique – Automne 2021

Bulletin électronique – Automne 2021

PLEINS FEUX SUR LES ESTIMATIONS DE L’EXPOSITION PROFESSIONNELLE

Mise à jour de nos estimations de l’exposition professionnelle, prochain webinaire

Nous avons le plaisir d’annoncer que nous avons mis à jour notre série d’estimations de l’exposition professionnelle pour plus de 40 agents cancérogènes connus ou présumés dont l’amiante, le rayonnement solaire et la silice. Ces estimations, mises à jour de 2006 à 2016, comprennent le nombre de travailleurs exposés à des agents cancérogènes par secteur d’activité, profession, province, sexe et niveau d’exposition (lorsque les données sont disponibles).

Nos résultats montrent qu’il y a eu une augmentation du nombre de travailleurs exposés à certains cancérogènes clés au Canada au fil du temps*. Par exemple :

  • Le nombre de travailleurs exposés à l’amiante est passé de 152000 à 235 000, soit une hausse de 55 % entre 2006 et 2016.
  • Environ 1,7 million de travailleurs sont exposés au rayonnement solaire, ce qui représente une augmentation de 12 % entre 2006 et 2016.
  • Le nombre de travailleurs exposés aux gaz d’échappement des moteurs diesel a augmenté d’environ 8%, pour un total de 966 000 travailleurs exposés.
  • Environ 429000 travailleurs sont exposés à la silice cristalline, soit une augmentation de 12 % entre 2006 et 2016.

*Remarque : Bon nombre de changements observés dans les estimations de 2016 reflètent les changements dans la population active canadienne. Toutefois, dans le cas de l’amiante, l’augmentation est principalement attribuable à l’identification d’autres professions où l’exposition est possible et qui ne figuraient pas dans notre estimation de 2006.

Les nouvelles estimations de 2016 peuvent être consultées sur l’onglet des expositions professionnelles de certains profils de cancérogènes (en anglais seulement).  

Nos résumés d’exposition professionnelle ont également été remaniés et mis à jour avec nos nouvelles estimations. Ces documents résument les données et les ressources de CAREX Canada selon la profession (p. ex. soudeurs), le secteur industriel (p. ex., construction, exploitation minière), le site du cancer (p. ex. agents cancérogènes pulmonaires), et plus encore. Les résumés sont accessibles ici.

Souhaitez-vous en savoir plus sur nos estimations actualisées de l’exposition professionnelle et sur la prévention du cancer au travail? Nous organisons un webinaire le 25 janvier 2022, au cours duquel nous vous présenterons nos résultats, vous expliquerons comment ils peuvent être utilisés pour contribuer aux activités de prévention du cancer et nous discuterons des prochaines étapes de la prévention du cancer professionnel avec trois experts du domaine. Ce sont les docteurs Mary Schubauer-Berigan, Calvin Ge, et Paul Demers. Inscrivez-vous ici.

Anne-Marie Nicol - Co-Principal Investigator

NOUVELLES DE L’ÉQUIPE CAREX

L’évolution du rôle de la Dre Anne Marie Nicol

Au début de 2022, la Dre Anne Marie Nicol quittera son rôle de cochercheuse principale de CAREX Canada, et la Dre Cheryl Peters prendra la relève à titre de chercheuse principale. Joignez-vous à nous pour remercier la Dre Nicol pour son incroyable travail avec CAREX Canada. Ses contributions et son expertise ont été un atout précieux pour notre équipe. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses futurs projets.

Un message de la Dre Nicol

Au cours des 15 dernières années, j’ai eu le plaisir de rencontrer un groupe de personnes fantastiques et talentueuses à CAREX Canada et de travailler avec elles. Je tiens à les remercier, ainsi que nos nombreux intervenants et le Partenariat canadien contre le cancer, pour avoir fait de CAREX Canada la ressource unique et recherchée qu’elle est aujourd’hui.

Avec mes meilleurs vœux de succès,

Anne-Marie

MISE À JOUR DES RESSOURCES

Évaluation de l’exposition aux agents cancérogènes chez les jeunes et les nouveaux travailleurs

Les jeunes et nouveaux travailleurs sont souvent plus exposés aux accidents du travail, mais on sait peu de choses sur leur vulnérabilité accrue aux expositions aux cancérogènes sur le lieu de travail. De nombreuses caractéristiques uniques de ces populations peuvent les exposer à un risque plus élevé, notamment une expérience limitée du lieu de travail et une formation insuffisante en matière de sécurité. Nous avons procédé à un examen afin d’identifier les lieux de travail où les jeunes et les nouveaux travailleurs pourraient présenter un risque d’exposition plus élevé, notamment ceux qui comptent un grand nombre de jeunes ou de nouveaux travailleurs et un nombre plus élevé d’expositions potentielles. Nous avons constaté que les jeunes et les nouveaux travailleurs du secteur de la construction, les jeunes travailleurs du secteur agricole ou qui occupent d’autres emplois à l’extérieur, et les nouveaux travailleurs du secteur de l’hébergement et de la restauration peuvent être les plus exposés aux substances cancérogènes.

Les principales conclusions de cette recherche se trouvent dans les notes de recherche et le résumé ici.

 

Nouveaux profils cancérogènes pour l’acroléine et le 1 bromopropane

Les profils pour l’acroléine et le 1-bromopropane sont maintenant disponibles. L’acroléine est un produit chimique synthétisé utilisé comme pesticide au Canada. Il est également généré au cours de processus naturels (par exemple, les feux de forêt) et d’activités humaines (pendant la combustion de matières organiques, y compris les carburants, la cuisson à haute température, le fumage). En 2020, le Centre international de recherche sur le cancer a classé l’acroléine comme probablement cancérogène pour les humains (groupe 2A). On peut trouver le nouveau profil de l’acroléine ici.

Le 1‑bromopropane est utilisé comme solvant dans l’industrie des adhésifs en aérosol pour fabriquer des coussins en mousse de polyuréthane, comme agent de dégraissage à la vapeur et comme solvant de nettoyage pour les métaux, les plastiques, les composants optiques et électroniques. Les travailleurs sont principalement exposés par inhalation et contact cutané, les applications en aérosol entraînant des expositions plus élevées. Le Centre international de recherche sur le cancer a classé le 1‑bromopropane comme probablement cancérogène pour les humains (groupe 2B). Le nouveau profil du 1‑bromopropane est disponible ici.

LE POINT SUR LES COMMUNICATIONS

Enregistrement d’un nouveau webinaire sur les pesticides, vidéo de présentation et podcast sur le radon

Un enregistrement de notre webinaire sur les expositions professionnelles et environnementales aux pesticides est désormais disponible. Ce webinaire traite des expositions à trois pesticides couramment utilisés au Canada – le glyphosate, le 2,4‑D et le chlorothalonil – chez les travailleurs agricoles et les résidents vivant à proximité des zones agricoles, et donne un aperçu de nos nouvelles estimations de l’exposition aux pesticides.

Nous avons également mis à jour notre vidéo de CAREX Canada pour un aperçu, qui comprend une visite de notre site Web et un résumé des ressources et des outils que nous offrons. Les vidéos sont accessibles ici.

Notre cochercheuse principale, la Dre Cheryl Peters, s’est récemment adressée au Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) dans le cadre de son balado pour discuter des expositions au radon en milieu de travail et de l’impact de la pandémie sur les expositions au radon au travail et à la maison. Cliquez ici pour avoir accès au fichier balado.

PUBLICATIONS RÉCENTES

Projet sur le cancer et l’environnement, manipulation sûre des médicaments antinéoplasiques et radon dans les écoles

CAREX a récemment publié dans des revues scientifiques plusieurs articles concernant sa recherche, dont les suivants :

La liste complète de nos publications est disponible ici.

Abonnez-vous à nos bulletins

L'équipe CAREX Canada offre deux bulletins réguliers: le Bulletin électronique semestriel résumant les informations sur nos prochains webinaires, les nouvelles publications et mises à jour des estimations et des outils; et le Bulletin des actualités cancérogènes, un condensé mensuel des articles de presse, des rapports gouvernementaux, et de la littérature académique relative aux substances cancérigènes que nous avons classé comme important pour la surveillance au Canada. Inscrivez-vous à un de ces bulletins, ou les deux, ci-dessous.

CAREX Canada

School of Population and Public Health

Université de la Colombie-Britannique
Campus de Vancouver
2206 East Mall, bureau 370A
Vancouver, C.-B. V6T 1Z3​
CANADA

© 2022 CAREX Canada

Bulletin électronique – Printemps 2021

Bulletin électronique – Printemps 2021

PLEINS FEUX SUR LES RESSOURCES DE CAREX

CAREX Canada lance de toutes nouvelles cartes interactives que vous pouvez visionner selon la région sanitaire

Nous sommes heureux d’annoncer le lancement de nos nouvelles cartes conçues pour visionner la répartition des carcinogènes environnementaux. Les niveaux prévus ou potentiels de carcinogènes aéroportés dans l’ensemble du Canada figurent sur ces cartes interactives. Les utilisateurs peuvent explorer les données disponibles pour 22 substances, y compris le benzène, le radon, les gaz d’échappement des moteurs diesels et les matières particulaires (PM2,5) (en anglais seulement), selon la région sanitaire.

Cliquez sur l’onglet des expositions environnementales sur notre site Web et sélectionnez Fiches sur les cancérogènes pour visionner de nouvelles cartes.

Harmonisation des limites d’exposition professionnelle au Canada et recommandation visant les gaz d’échappement des moteurs diesels

Nous avons récemment publié un commentaire qui examine l’environnement réglementaire entourant la détermination des valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP) au Canada et met en lumière les obstacles qui nuisent à la protection égale et adéquate des travailleurs contre les expositions nuisibles. Nous recommandons que le Canada dépasse les différences actuelles en adoptant des valeurs limites d’exposition professionnelle harmonisées et fondées sur des données probantes. En adoptant un cadre de travail centralisé, il pourrait faire en sorte que les limites soient fondées sur les données probantes les plus récentes et qu’elles soient mises en œuvre dans un contexte canadien. On a accès au commentaire en cliquant ici (en anglais seulement).

Ce commentaire présente des découvertes de notre récent rapport Setting an Occupational Exposure Limit for Diesel Engine Exhaust in Canada: Challenges and Opportunities (2019), qui se veut le résumé des principaux obstacles à l’établissement d’une limite d’exposition professionnelle (LEP) pour les gaz d’échappement des moteurs diesels au Canada et des facteurs facilitant cet établissement. Les preuves scientifiques actuelles appuient la nécessité d’établir une LEP qui conférerait une plus grande protection à l’égard des gaz d’échappement des moteurs diesels au Canada. Par contre, peu d’autorités en ont établi (à l’exception du secteur minier). En raison des données démontrant une augmentation du risque de contracter un cancer du poumon à des taux très bas et afin de protéger la santé des travailleurs, nous recommandons que les provinces et territoires canadiens se dotent d’une LEP basée sur une teneur en carbone élémentaire (meilleur marqueur de l’exposition) de 20 µg/m3 pour l’industrie minière et de 5 µg/m3 pour tous les autres lieux de travail. On peut avoir accès au rapport en cliquant ici (en anglais seulement).

PUBLICATIONS RÉCENTES

Les comportements en matière de protection solaire chez les travailleurs, la différence entre les Canadiens et les Canadiennes au travail, et les expositions professionnelles aux pesticides

CAREX a récemment publié dans des revues scientifiques plusieurs articles sur sa recherche, notamment les suivants :

La liste complète de nos publications est disponible ici.

NOUVELLES DE CAREX

On a accordé de nouvelles subventions aux études visant à déterminer les causes du cancer et les effets du sexe sur les maladies professionnelles

Les chercheurs et les collaborateurs de CAREX Canada sont dirigés par notre principale cochercheuse, Cheryl Peters, à qui l’on a accordé récemment deux subventions ayant pour mandat d’élargir notre recherche :

  • Les Subventions d’engagement partenarial du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada réuniront des experts de la Société canadienne du cancer, de CAREX Canada, de l’Université de Calgary et de l’Université de Regina; elles viseront à évaluer la sensibilisation des Canadiens aux facteurs de risque liés au cancer et les mythes sur les causes du cancer. Ce travail comportera un sondage à l’échelle nationale – restez à l’écoute pour obtenir de plus amples informations.
  • Le programme de subventions Projet pour les Instituts de recherche en santé du Canada soutiendra notre recherche qui étudie les effets du sexe sur le risque lié à trois maladies professionnelles (cancer, asthme et dermatite de contact) et comble les lacunes en matière d’évaluation de l’exposition, d’où des différences d’exposition selon le sexe dont on n’a pas tenu compte adéquatement.

ACTIVITÉS À VENIR

Webinaire CAREX sur les expositions aux pesticides et symposium de l’Epidemiology in Occupational Health (EPICOH) sur la santé au travail

Nous hébergerons le 25 juin 2021 un webinaire sur les expositions environnementales et professionnelles aux pesticides au Canada. Ce webinaire sera axé sur l’exposition à trois pesticides couramment utilisés au Canada, soit le glyphosate, le 2,4‑D (en anglais seulement) et le chlorothalonil (en anglais seulement). Y seront abordés l’utilisation des pesticides dans l’ensemble du pays, les résultats de santé associés à l’exposition à ces trois pesticides et les nouveaux résultats de CAREX Canada concernant le nombre des travailleurs et de simples citoyens qui peuvent être exposés aux pesticides utilisés en agriculture. Inscrivez-vous ici à ce webinaire (en anglais seulement).

Le 28symposium international de l’EPICOH sur la santé au travail (en anglais seulement) aura lieu en mode virtuel en octobre. L’EPICOH fait la promotion de la communication et de la collaboration parmi les épidémiologistes, les hygiénistes industriels et d’autres scientifiques en santé professionnelle dans le monde entier. L’organisme couvre une large gamme de sujets, dont les expositions professionnelles, la prévention des maladies, la méthodologie, et plus encore. Le thème de la conférence cette année est « From the workplace to the population: Exposure and prevention » (Du lieu de travail à la population : exposition et prévention). Les résumés seront acceptés jusqu’au 15 mai et l’inscription (en anglais) – gratuite pour tous les étudiants – vient de commencer.

LE POINT SUR LES COMMUNICATIONS

Histoires récentes tirées de notre condensé Actualités cancérogènes

Ce mois-ci, nous vous présentons deux histoires qui ont paru dans notre condensé Actualités cancérogènes :

Vous pouvez vous abonner ici à notre bulletin mensuel Actualités cancérogènes.

Abonnez-vous à nos bulletins

L'équipe CAREX Canada offre deux bulletins réguliers: le Bulletin électronique semestriel résumant les informations sur nos prochains webinaires, les nouvelles publications et mises à jour des estimations et des outils; et le Bulletin des actualités cancérogènes, un condensé mensuel des articles de presse, des rapports gouvernementaux, et de la littérature académique relative aux substances cancérigènes que nous avons classé comme important pour la surveillance au Canada. Inscrivez-vous à un de ces bulletins, ou les deux, ci-dessous.

CAREX Canada

School of Population and Public Health

Université de la Colombie-Britannique
Campus de Vancouver
2206 East Mall, bureau 370A
Vancouver, C.-B. V6T 1Z3​
CANADA

© 2022 CAREX Canada

Bulletin électronique – Automne 2020

Bulletin électronique – Automne 2020

PLEINS FEUX SUR LA COVID 19

Enregistrement du webinaire sur la transmission de la COVID 19 en milieu de travail

Dans le cadre de nos travaux en cours visant à évaluer et à réduire les inégalités d’exposition entre les États et les populations, notre équipe a étudié les répercussions de la pandémie de COVID‑19 sur la santé en milieu professionnel. Lors d’un récent webinaire présenté en partenariat avec l’Industrial Accident Victims Group of Ontario, notre cochercheuse principale, la Dre Cheryl Peters, et notre collaboratrice Mieke Koehoorn ont publié les résultats de leurs recherches sur les personnes qui pourraient être plus susceptibles de transmettre la COVID‑19 en milieu de travail.

D’après une analyse des articles des médias sur l’exposition en milieu de travail, le plus grand nombre d’éclosions uniques s’est produit chez les bouchers industriels et les travailleurs des usines de conditionnement de la viande, les infirmières et les aides-infirmières, les manutentionnaires et les caissiers. En outre, un quart de tous les articles de presse analysés mentionnaient des travailleurs immigrés ou étrangers temporaires dans le cadre de la flambée déclarée de COVID‑19.

L’enregistrement du webinaire est disponible ici.

DERNIÈRES NOUVELLES RELATIVES À LA RECHERCHE

Nouvelles données sur l’exposition au soleil des travailleurs en plein air

Malgré les importantes répercussions sanitaires et économiques de l’exposition au rayonnement ultraviolet solaire (UV) sur le lieu de travail, les méthodes de mesure de l’exposition professionnelle permettant de quantifier le danger sont limitées dans la plupart des provinces canadiennes. Pour combler cette lacune, notre équipe a évalué l’exposition au soleil des travailleurs en plein air en Alberta, où les niveaux de soleil ambiant sont parmi les plus élevés du pays.

Les résultats de notre étude montrent que les travailleurs en plein air de l’Alberta peuvent être exposés à un risque considérable d’exposition aux rayons UV du soleil pendant l’été. Près de la moitié des travailleurs ont été exposés à des niveaux dépassant la directive internationale sur les limites d’exposition professionnelle, certains travailleurs étant exposés à des niveaux 13 fois supérieurs à cette directive.

Nous avons également constaté que peu d’États dans le monde ont mis en place des systèmes de surveillance pour contrôler l’exposition et réduire le risque de cancers de la peau autres que le mélanome dans cette population de travailleurs vulnérables. Nos résultats résument certaines recommandations clés pour la conception et la mise en œuvre d’un programme de surveillance professionnelle.

Les résultats complets de ces travaux de recherche sont disponibles ici.

LE POINT SUR LES PARTENAIRES

Sensibilisation à l’exposition au radon

Le mois de novembre était le Mois de la sensibilisation au radon. Cette année, nous mettons en lumière certains des travaux réalisés par nos partenaires pour sensibiliser les gens au radon et soutenir les actions visant à réduire l’exposition à ce gaz radioactif :

Pour en savoir plus sur l’exposition au radon, consultez notre page de ressources sur le radon.

Le Centre de recherche sur le cancer professionnel lance un nouveau site Web où figurent des statistiques sur les maladies professionnelles en Ontario

Le Centre de recherche sur le cancer professionnel a récemment lancé un nouveau site Web sur les maladies professionnelles en Ontario. Ce site interactif permet aux utilisateurs d’explorer les risques de cancer et d’autres maladies chez les travailleurs de diverses industries et professions. Des données sont actuellement disponibles pour les secteurs de la construction, des soins de santé, de la fabrication de métaux, de l’exploitation minière et des transports; d’autres secteurs et expositions en milieu de travail seront bientôt offertes.

Le site Web est disponible ici.

PUBLICATIONS RÉCENTES

L’approche de CAREX Canada en matière d’application des connaissances, les risques de cancer dans un village des Premières Nations et l’exposition aux pesticides dans l’environnement

CAREX a récemment publié dans des revues scientifiques plusieurs nouveaux articles évalués par des pairs sur sa recherche, notamment les suivants :

La liste complète de nos publications est disponible ici.

COMMUNICATIONS

Histoires récentes tirées de notre condensé Actualités cancérogènes

Ce mois-ci, nous vous présentons trois histoires qui ont paru dans notre condensé Actualités cancérogènes :

Vous pouvez vous abonner ici à notre bulletin mensuel Actualités cancérogènes.

Abonnez-vous à nos bulletins

L’équipe CAREX Canada offre deux bulletins réguliers: le Bulletin électronique semestriel résumant les informations sur nos prochains webinaires, les nouvelles publications et mises à jour des estimations et des outils; et le Bulletin des actualités cancérogènes, un condensé mensuel des articles de presse, des rapports gouvernementaux, et de la littérature académique relative aux substances cancérigènes que nous avons classé comme important pour la surveillance au Canada. Inscrivez-vous à un de ces bulletins, ou les deux, ci-dessous.

CAREX Canada

Faculty of Health Sciences

Simon Fraser University
Harbour Centre Campus
2602 – 515 rue Hastings Ouest
Vancouver, C.-B. V6B 5K3
CANADA

© 2020 CAREX Canada

 

 

Bulletin électronique — Printemps 2020

Bulletin électronique — Printemps 2020

PLEINS FEUX SUR LE TRAVAIL DE NUIT

Nouveau rapport sur les défis liés à la recherche et publication sur les estimations pour le milieu de travail

Le Centre international de recherche sur le cancer a récemment publié son évaluation de la cancérogénicité du travail de nuit, le classant comme étant probablement cancérogène pour les humains en raison de preuves limitées d’incidences de cancers du sein, de la prostate, du côlon et du rectum. En réponse aux incertitudes continues dans la recherche sur le travail de nuit, notre équipe a produit un nouveau rapport, « Carcinogenicity of night shift work: Data gaps and research challenges ». Les résultats montrent que les principaux défis sont, entre autres :

  • Évaluer adéquatement l’exposition à cette situation unique (c.-à-d. travailler la nuit)
  • Cerner la population qui court le risque le plus élevé de cancer dans les études de recherche
  • Différencier les mécanismes d’action complexes et connexes qui mènent au cancer

Le rapport est accessible ici (en anglais seulement).

Nos estimations de l’exposition professionnelle du quart de nuit sont parues dans la revue Annals of Work Exposures and Health. Près de 1,8 million de Canadiens étaient exposés au quart de nuit en 2011. Les industries ayant le plus grand nombre de travailleurs exposés étaient le commerce (396 000 travailleurs exposés), l’assistance en matière de soins de santé et l’assistance sociale (318 000) et l’industrie manufacturière (261 000 travailleurs exposés). On peut consulter l’article en cliquant ici.

MISE À JOUR DES RESSOURCES

Réduire l’exposition aux agents antinéoplasiques sur le lieu de travail

Nos nouvelles ressources portant sur la réduction de l’exposition aux agents antinéoplasiques sur le lieu de travail sont maintenant accessibles. Notre équipe a examiné les facteurs qui influencent la manipulation sécuritaire des agents antinéoplasiques et a produit plusieurs ressources afin d’appuyer les efforts de réduction de l’exposition, dont :

  • un recueil des leviers politiques permettant la manipulation sécuritaire dans différents milieux de soin ;
  • une comparaison des leviers politiques permettant la manipulation sécuritaire en Alberta, au Manitoba et en Colombie-Britannique ;
  • un cadre de prévention afin d’aider les organismes à évaluer et à vérifier leurs propres procédures et plans de sécurité.

Les ressources sont accessibles ici.

Estimations maintenant disponibles de l’exposition professionnelle et environnementale à trois pesticides

Nous avons récemment réalisé une estimation de l’exposition professionnelle et environnementale à trois pesticides vendus couramment au Canada : le chlorothalonil, le 2,4-D et le glyphosate.

Nos estimations professionnelles révèlent le nombre de travailleurs exposés pour chaque pesticide ainsi que la ventilation par type de ferme et par région. Dans les milieux de travail canadiens, nous estimons que :

  • jusqu’à 14 000 travailleurs sont exposés au chlorothalonil
  • jusqu’à 43 000 travailleurs sont exposés au 2,4-D
  • jusqu’à 55 000 travailleurs sont exposés au glyphosate

Nos estimations environnementales révèlent le nombre de personnes potentiellement exposées à chaque pesticide par région en fonction de la proximité de leur domicile à des régions agricoles et présentent des cartographies nationales de l’usage des pesticides en agriculture. Au Canada, nous estimons que :

  • plus de 1,5 million de personnes vivent dans des régions ayant un potentiel plus élevé pour l’exposition au chlorothalonil
  • plus de 2 millions de personnes vivent dans des régions ayant un potentiel plus élevé pour l’exposition au 2,4-D
  • plus de 2 millions de personnes vivent dans des régions ayant un potentiel plus élevé pour l’exposition au glyphosate

Nos estimations des pesticides et autres ressources sont accessibles ici.

Ionizing Radiation

Nouvelles estimations du rayonnement ionisant et résumés des questions émergentes

Nous avons récemment mis à jour nos estimations de l’exposition professionnelle au rayonnement ionisant et avons démontré qu’environ 35 000 à 86 000 Canadiens sont exposés au rayonnement ionisant sur leur lieu de travail. Ces expositions sont plus fréquentes chez les infirmières, les membres d’équipages d’avions, les aides-soignantes et les préposés aux patients. Les estimations de l’exposition professionnelle sont accessibles ici (en anglais seulement).

Nous surveillons également des substances qui suscitent davantage d’inquiétude pour les Canadiens, et nous avons deux nouveaux résumés disponibles sur notre site Web :

  • Exposition en milieu de travail au rayonnement ultraviolet provenant d’éclairage de serres de culture servant à favoriser la croissance des plantes
  • Substances perfluoroalkyliques, un vaste groupe de produits chimiques synthétiques servant à la fabrication d’un éventail de produits de consommation et industriels, dont les colles, les produits de nettoyage, les cosmétiques et les mousses ignifuges

Les nouveaux résumés sont accessibles ici.

COMMUNICATIONS

Enregistrements d’un webinaires sur l’exposition en milieu de travail au soleil et aux agents antinéoplasiques maintenant accessible

Deux nouveaux webinaires sont maintenant disponibles en ligne :

  • Sun exposure in outdoor workers – Measurement and monitoring aborde les risques de l’exposition professionnelle au soleil, présente les résultats obtenus dans le cadre d’un projet de surveillance de l’exposition aux rayons ultraviolets auprès de travailleurs en plein air de l’Alberta et souligne les obstacles et les leviers qui influencent les systèmes de surveillance des travailleurs en plein air.
  • Reducing occupational exposure to antineoplastic drugs traite des facteurs qui influencent la manipulation sécuritaire des médicaments antinéoplasiques, présente une comparaison à jour des leviers politiques portant sur la manipulation sécuritaire et propose des outils favorisant la sécurité des travailleurs qui manipulent des médicaments antinéoplasiques.

L’enregistrement du webinaire est accessible ici.

PUBLICATIONS RÉCENTES

Nouvelle publication sur le fardeau de l’exposition professionnelle au radon

Les plus récents résultats publiés provenant de l’étude Burden of Occupational Cancer in Canada démontrent que 0,8 % des cas de cancer du poumon au Canada sont causés par une exposition professionnelle au radon, ce qui correspond à environ 188 cas par année. La majorité des employés travaillant à l’intérieur étaient exposés à des niveaux relativement bas de radon sur leur lieu de travail. On peut consulter l’article en cliquant ici (en anglais seulement).

Abonnez-vous à nos bulletins

L'équipe CAREX Canada offre deux bulletins réguliers: le Bulletin électronique semestriel résumant les informations sur nos prochains webinaires, les nouvelles publications et mises à jour des estimations et des outils; et le Bulletin des actualités cancérogènes, un condensé mensuel des articles de presse, des rapports gouvernementaux, et de la littérature académique relative aux substances cancérigènes que nous avons classé comme important pour la surveillance au Canada. Inscrivez-vous à un de ces bulletins, ou les deux, ci-dessous.

CAREX Canada

School of Population and Public Health

Université de la Colombie-Britannique
Campus de Vancouver
2206 East Mall, bureau 370A
Vancouver, C.-B. V6T 1Z3​
CANADA

© 2022 CAREX Canada