Glossaire

ACGIH: American Conference of Governmental Industrial Hygienists

L’ACGIH est une association professionnelle des hygiénistes industriels et autre professionnels de la sécurité, sans but lucratif et non-gouvernementale. C’est une organisation scientifique qui formule les lignes directrices fondées sur les faits pour les valeurs limites d’expositions en milieu de travail. Ces valeurs sont publiées annuellement dans un guide intitule « TLVs and BEIs. » L’abréviation TLV – ‘threshold limit value’ – ce qui se traduit par “valeur limite d’exposition” (désigne la concentration limite moyenne pour une journée de travail de 8 heures), et l’abréviation BEI – biological exposure index – ce qui se traduit par indice biologique d’exposition (désigne la concentration maximale d’une substance biologique telle que l’urine ou le sang). Plusieurs juridictions adoptent les lignes directrices TLV de l’ACGIH (parfois avec quelques exceptions) pour les régulations des limites d’expositions de leurs milieux de travail.

ATSDR: The Agency for Toxic Substances and Disease Registry

L’ATSDR est une agence fédérale de santé publique du département de la Santé et des Services Sociaux du gouvernement américain. Cette agence publie des fiches compréhensives toxicologiques et des fiches plus succinctes appelées ToxFAQsMC sur des substances chimiques qui se trouvent dans les sites de déversements des déchets toxiques répertoriés dans la National Priority List (NPL; liste nationale des substances prioritaires). Les fiches toxicologiques de l’ATSDR contiennent un ensemble d’information sur les différentes substances toxiques, incluant leur usage et production, leurs toxicocinétiques, et le risque lié à l’exposition dans l’environnement et dans le milieu du travail.

LCPE: Loi Canadienne sur la Protection de l’Environnement, 1999

La LCPE est la principale loi sur la prévention de la pollution et la protection de l’environnement dont s’est dote le Canada. Dans les textes de loi, “La liste des substances toxiques” sont définies comme étant celles qui “pénètrent ou pourraient pénétrer dans un environnement à des niveaux ou dans des conditions qui : (a) sont ou pourraient être nuisibles, immédiatement ou à long terme, pour cet environnement ou sa diversité biologique; (b)constituent ou pourraient constituer un danger pour différentes formes de vie qui dépendent de cet environnement; (c) constituent ou pourraient constituer un danger pour la vie ou la santé humaine au Canada.

Ces critères portent le nom d’«alinéa» dans la législation. Les substances toxiques qui répondent au moins à un de ces critères sont spécifiés dans la Liste des Substances Toxiques de l’annexe 1 de la LCPE.

Défi du PGPC : Défi du Plan de Gestion des Produits Chimiques

Le plan de gestion des produits chimiques est une initiative du gouvernement Canadien qui vise à évaluer et à gérer l’utilisation et la réglementation des produits chimiques au Canada. Ce plan s’articule autour de plusieurs axes, dont le Défi à l’industrie, couramment appelé «le Défi». Environ 200 substances figurant dans la Liste Intérieure des Substances (LIS) sont potentiellement nocives pour la santé humaine ou pour l’environnement. Ces substances sont par conséquent hautement prioritaires pour l’évaluation des risques. Le gouvernement du Canada exige de l’industrie et d’autres intervenants qu’ils lui fournissent de l’information sur l’utilisation et la gestion sur ces substances en plusieurs lots numérotés (données que l’on retrouve dans les fiches des cancérogènes CAREX). Outre le numéro du lot auquel appartient l’agent cancérogène en questions, nous indiquons sur les fiches la raison pour laquelle le gouvernement a jugé qu’il était d’intérêt prioritaire (soit pour des enjeux environnementaux, ou sanitaire ou les deux).

LIS: Liste Intérieure des Substances de Santé Canada

La LIS est une liste d’environ 23,000 substances chimiques qui étaient utilisées au Canada entre 1984 et 1986. Ces substances ont été choisies comme point de départ par Santé Canada pour déterminer celles qui seront soumises à une évaluation des risques qu’elles peuvent poser pour la santé humaine, animale et pour l’environnement. Les substances chimiques de la LIS ont été classifiées en plusieurs groupes avec différents niveaux de risque d’exposition pour les canadiens (‘plus grand’, ‘intermédiaire’,’plus bas’).

PSEP: Programme de Surveillance de l’Eau Potable de l’Ontario

Le PSEP de l’Ontario est un programme volontaire de surveillance de la qualité de l’eau administré par le Ministère de l’Environnement de l’Ontario depuis 1986.

Les niveaux de plus de 270 paramètres tels que les métaux, les pesticides et les composés organiques sont surveillés dans des échantillons d’eau potable recueillis auprès des municipalités participantes dans l’Ontario. La majorité des paramètres testés sont des contaminants qui ne sont pas actuellement réglementés. Les résultats du PSEP sont utilises dans les estimations CAREX de l’exposition environnementale pour évaluer l’exposition des canadiens aux substances CAREX via l’eau potable.

EPA: US Environment Protection Agency

L’EPA est l’agence gouvernementale américaine chargée des questions liées aux sciences environnementales, recherche, éducations, et évaluation. Cette agence a publié de nombreux rapports et de nombreuses fiches d’information sur les substances cancérogènes qui se trouvent dans l’environnement.

GE: Google Earth

Google Earth est un programme de cartographie qui permet aux utilisateurs de naviguer dans un globe terrestre en trois dimensions en combinant des images satellitaires avec de l’information de nature géographique, politique, sociale et commerciale. Le Projet Cartographie des Émissions (PCE) est basé sur la plateforme de Google Earth. Google Earth peut être téléchargé ici.

HPD: US Household Products Database

Le HPD est une banque de données maintenue par la National Library of Medicine américaine. Cette banque de données contient de l’information sur plus de 11,000 produits ménagers. Cette base de données inclut aussi de l’information sur les effets que les substances chimiques contenues dans les produits ménagers ont sur la santé, et fait le lien avec les fiches MSDS (Material Safety Data Sheets) correspondantes, s’il y a lieu. Si une substance est utilisée comme ingrédient actif dans un produit ménager, le risque d’exposition environnementale à travers l’utilisation de tels produits prend place. CAREX Canada a effectué des recherches systématiques dans cette base de données en utilisant le nom de substances et les résultats de ces recherches sont présentés dans les Fiches des Cancérogènes CAREX.

HSDB: Hazardous Substances Data Bank

La HSDB est une banque de données avec un moteur de recherche par mot-clé maintenue par la National Library américaine dans le cadre du réseau ToxNet des données toxicologiques. La HSDB regroupe des données sur plus de 5,000 substances chimiques potentiellement dangereuses qui sont compilées à partir de livres, de documents gouvernementaux, et de journaux scientifiques. Pour chaque substance, une fiche contient de l’information sur ses propriétés chimiques et physiques, ses effets toxicologiques, ses effets sur la santé humaine suite à une exposition, sur les procédures d’urgence de manipulation, sur leur devenir dans l’environnement et les réglementations. Nous avons effectué des recherches sur toutes les substances identifiées par CAREX dans cette base de données, et avons utilisés les résultats obtenus pour retrouver les sources d’information originales. La HSDB contient aussi une liste exhaustive des synonymes des substances (incluant les noms commerciaux) qui peuvent être utiles pour certains utilisateurs.

CIRC: Centre International de Recherche sur le Cancer

Le CIRC fait partie de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). C’est un organisme aux multiples facettes qui se consacre à la recherche sur le cancer aussi bien sur le plan épidémiologiques que sur le plan recherche en laboratoire. Le CIRC organise régulièrement des réunions d’experts scientifiques pour résumer de façon systématique l’information existante et classifier les agents cancérogènes en fonction du risque de cancer auquel ils sont associés chez l’humain. Le CIRC publie des monographies faisant état des conclusions de ces réunions, et ce sont ces monographies qui constituent la source de données de référence pour CAREX Canada. Le CIRC a 3 groupes de cancerogenes qui sont inclus chez CAREX Canada : groupe 1 (agents cancérogènes pour l’homme), groupe 2A (agents qui sont probablement cancérogène pour l’homme), et groupe 2B ( agents qui sont peut-être cancérogènes pour l’homme).

INRP: Inventaire Nationale des Rejets de Polluants

Les entreprises canadiennes doivent déclarer auprès d’Environnement Canada la quantité de polluants spécifiques qu’elles rejettent, éliminent, ou recyclent. L’INRP est une banque de données accessible au public qui contient ces émissions commerciales. Dans les fiches CAREX des cancérogènes, nous rapportons les données répertoriées par l’INRP pour chacune des substances CAREX, lorsque disponible. Les données d l’INRP sont résumées dans nos fiches sous trois catégories : « Rejetés dans l’environnement», «Éliminés», et «Envoyés pour recyclage ex-situ». «Rejetés dans l’environnement» fait référence a la quantité totale rejetée dans l’air (c’est-à-dire émissions par les cheminées), dans l’eau, ou le sol. «Éliminés» fait référence à la quantité totale qui est éliminée soit sur place, soit en dehors (c’est-à-dire transportés vers une autre entreprise ou vers une décharge). «Envoyés pour recyclage ex-situ» fait référence à la quantité totale envoyée pour recyclage par un tiers parti.

Cependant, il existe d’importantes limitations relatives aux données de l’INRP. Les entreprises qui sont principalement concernées par les activités d’exploration et de forage pétroliers et gaziers ne sont pas tenues de produire de déclaration, autrement dit, le volume de substances chimiques qui sont émises par ces sources est en fait supérieur à celui que nous indiquons dans les données que nous rapportons ( les HAPs, le benzène, etc.). L’INRP n’inclut les données que pour des substances chimiques présélectionnées (ce ne sont pas toutes les substances qui doivent être déclarées), et en vertu de la loi il existe des seuils spécifiques qui déterminent si une entreprise doit ou non déclarer les quantités de polluants qu’elle émet, élimine ou recycle. Le premier type de seuil est la taille de la compagnie : celles qui ont moins de ~10 employés à temps plein n’ont pas à remplir leur déclaration. Il existe aussi des seuils spécifiques aux substances pour la déclaration. Pour un grand nombre de substances dans la liste de l’INRP, ce seuil se situe à 10 tonnes, ce qui signifie que les compagnies qui émettent moins de 10 tonnes des ces substances n’ont pas à déclarer leur volume d’émissions. Ce seuil est plus bas pour certaines substances, incluant certains métaux lourds et la matière particulaire et certains hydrocarbures.

NTP: National Toxicology Program

Le NTP est un programme de toxicologie interdépartemental au sein du département de la Santé et des Services Sociaux du gouvernement américain. Le NTP produit un document appelé Rapport sur les agents cancérogènes (RoC), qui est un rapport scientifique et de santé publique identifiant les agents cancérogènes et ceux qui sont des cancérogènes probables dans l’environnement. Le RoC contient de l’information sur les propriétés de ces substances, leur utilisation et production, l’exposition humaine, et la preuve de cancérogénicité sur les modèles animal et humain. Une fiche d’information sur ce 12e rapport peut être accessible ici.

OEHHA: California Office of Environmental Health Hazard Assessment

L’OEHHA est une agence au sein de l’Agence California Environmental Protection Agency (Cal/EPA) chargée de mener des évaluations des risques sanitaires pour les substances chimiques dans l’environnement, et de développer les lignes directrices pour les limites d’expositions environnementales pour d’autres agences américaines. L’OEHHA a développé des facteurs de risque de cancer pour un certain nombre d’agents cancérogènes environnementaux. Ces facteurs sont utilisés parallèlement avec ceux de Santé Canada et de l’US EPA dans les estimations environnementales de CAREX pour produire le risque potentiel excédentaire de cancer moyenné à vie.

TradeMap: TradeMap Canada

TradeMap Canada est géré par le Centre du Commerce International à Genève. Les statistiques sur le commerce global y sont collectées et converties à un système facile d’usage qui permet le suivi du Commerce International. Les données proviennent de différentes sources en fonction du pays d’origine. Pour le Canada, les données proviennent de Comtrade, la banque de données des Statistiques sur le commerce des commodités des Nations Unies. Pour les fiches CAREX des agents cancérogènes, nous utilisons les données 2010 de commerce des substances, lorsqu’elles sont disponibles. Nous avons effectué les recherches sur TradeMap par nom de substances chimiques et leurs synonymes sous l’option de recherche avancée. Cette recherche a produit une liste de résultats potentiels dès que le mot clé était présent (souvent une même substance pouvaient se trouver sous de nombreux titres d’échanges commerciaux, surtout pour les métaux). Nous avons rapporté les quantités importées et exportées, et nous avons fournit l’information sur les partenaires les plus importants pour le Canada. Veuillez noter pour que chacune des substances, il pourrait y avoir de nombreux autres pays avec des échanges commerciaux plus faibles. Depuis Février 2012, des comptes d’utilisateurs invités ont été mis à disposition gratuitement sur le site web de TradeMap.

USGS: The United States Geological Survey

Cet organisme est une agence gouvernementale américaine chargée d’étudier et de fournir de l’information sur les ressources et risques naturels. L’USGS publie de nombreux rapports sur des commodités tels que les minéraux, les métaux, et des activités telles que le forage des mines. Bien que focalisé avant tout sur les États-Unis, l’USGS publie aussi des rapports qui incluent des données sur les ressources naturelles provenant du Canada.

Abonnez-vous à nos bulletins

L’équipe CAREX Canada offre deux bulletins réguliers: le Bulletin électronique semestriel résumant les informations sur nos prochains webinaires, les nouvelles publications et mises à jour des estimations et des outils; et le Bulletin des actualités cancérogènes, un condensé mensuel des articles de presse, des rapports gouvernementaux, et de la littérature académique relative aux substances cancérigènes que nous avons classé comme important pour la surveillance au Canada. Inscrivez-vous à un de ces bulletins, ou les deux, ci-dessous.

CAREX Canada

Faculty of Health Sciences

Simon Fraser University
Harbour Centre Campus
2602 – 515 rue Hastings Ouest
Vancouver, C.-B. V6B 5K3
CANADA

© 2019 CAREX Canada