NOUVELLES DE CAREX, FAITS SAILLANTS

CAREX Canada lance un nouveau site Web

Nous sommes heureux d’annoncer le lancement de la nouvelle version du site Web de CAREX Canada. Le nouveau site doté d’une navigation améliorée, d’un contenu plus clair et d’un nouveau format continue d’être une source de connaissances fondées sur des données probantes ayant trait aux cancérogènes connus ou présumés auxquels les Canadiens sont exposés.

Voici quelques nouvelles caractéristiques :

  • Les cancérogènes d’intérêt prioritaire, notamment l’amiante et le rayonnement solaire, sont maintenant facilement accessibles depuis la page d’accueil.
  • Les nouvelles pages sur des sujets spéciaux qui soulignent les projets et les expositions prioritaires, y compris le radon dans les habitations et le fardeau du cancer.
  • Des pages affichant des estimations environnementales et occupationnelles qui ont été restructurées et comptent de nouvelles illustrations

Nous vous invitons à explorer le nouveau site Web : www.carexcanada.ca/fr.

PUBLICATIONS RÉCENTES

Des résultats inédits sur le fardeau du cancer sont maintenant disponibles

Les résultats de l’étude Risque attribuable du cancer chez la population canadienne (ComPARe) ont été présentés dans un numéro spécial de Preventive Medicine (en anglais seulement). Ce projet, qui a récemment lancé un nouveau site Web, estime que plus de 20 facteurs de risque modifiables sont associés à cette maladie à l’échelle du Canada.

Voici les résultats de quelques priorités de CAREX Canada qui ont été publiés :

  • Environ 6,9 % des cas de cancer du poumon étaient attribuables au radon domestique (en anglais seulement) en 2015
  • Environ 6,9 % des cas de cancer du poumon étaient attribuables aux émissions de particules fines (2,5) (en anglais seulement) en 2015
  • Environ 4 % des nouveaux cas de cancer étaient attribuables à des expositions professionnelles (en anglais seulement) en 2011, y compris le rayonnement solaire, l’amiante, la silice et d’autres substances.

CAREX Canada est un membre actif du Comité consultatif sur le transfert des connaissances pour le projet. Pour en apprendre davantage sur l’étude ComPARe, consultez son site Web.

Les résultats concernant l’incidence du travail par quart la nuit sur le cancer du sein sont également disponibles dans l’étude Burden of Occupational Cancer in Canada (en anglais seulement). Cette recherche démontre qu’en 2011, environ 470 à 1 200 cas de cancer du sein étaient attribuables au travail par quart au Canada, un grand nombre de ces cas étant liés aux professions en soins de santé. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé le travail par quarts comme un cancérogène probable en se basant sur un nombre limité de données probantes chez les humains qui ont des liens avec le cancer du sein et font en ce moment l’objet d’un examen pour la deuxième fois.

On peut consulter l’étude sur le fardeau du cancer en cliquant ici (en anglais seulement).

Résultats du projet Sun Safety at Work Canada et nouvelle recherche liée au soleil en Alberta

L’article tiré du projet de Sun Safety at Work Canada (en anglais seulement) est maintenant disponible. L’exposition au rayonnement solaire ultraviolet a été mesurée chez les participants dans treize lieux de travail et trois provinces canadiennes afin de caractériser les niveaux d’exposition chez les personnes qui travaillent en plein air. Les résultats indiquent que l’exposition moyenne au rayonnement solaire ultraviolet chez ces travailleurs équivalait à presque cinq fois la limite internationale recommandée et que 10 % des travailleurs avaient été exposés à plus de 10 fois la valeur limite. On peut consulter l’article en cliquant ici (en anglais seulement).

La Dre Cheryl Peters et cochercheure élargit sa recherche dans ce domaine en Alberta. Les responsables du projet sur l’exposition au rayonnement solaire chez les personnes qui travaillent en plein air sont à la recherche de lieux de travail dont les employés seraient intéressés à participer à une nouvelle étude visant à mesurer l’exposition au rayonnement solaire ultraviolet chez ces travailleurs en Alberta, une première pour ce genre d’étude dans la province. On peut trouver davantage de renseignements sur la participation à cette étude en cliquant ici (en anglais seulement).

MISE À JOUR SUR LE PARTENAIRE

Croissance de CAREX grâce aux collaborations internationales

Le mois dernier, la Dre Cheryl Peters, cochercheure principale, a été invitée à présenter en Nouvelle-Zélande les résultats de notre recherche portant sur le fardeau du cancer du poumon attribuable à l’exposition occupationnelle au radon lors de la 27e conférence internationale de l’Epidemiology in Occupational Health (EPICOH). À cette occasion, elle a fait la rencontre de collègues à WorkSafe New Zealand à qui elle a présenté CAREX Canada et exposé la manière dont notre collaboration pourrait donner naissance au projet CAREX (CARcinogen EXposure) concernant les expositions dans les lieux de travail en Nouvelle‑Zélande. Cette nouvelle collaboration se traduira par l’adaptation des données de CAREX et de ses systèmes de codage dans le but d’estimer les expositions aux cancérogènes chez les travailleurs de la Nouvelle-Zélande, et par la préparation d’une nouvelle base de données sur l’exposition en milieu de travail en Nouvelle-Zélande.

Nous avons également collaboré avec le Centre de recherche sur le cancer professionnel et des chercheurs de l’Amérique latine et des Caraïbes pour la mise au point de projets CAREX dans cette région. Cette collaboration a récemment fait l’objet d’une présentation sur le site Web du International Development Research Centre qui appuie financièrement ces efforts. Les méthodes de CAREX ont été adaptées à la population active régionale et appliquées aux données locales, de manière à évaluer l’exposition aux cancérogènes.

MISE À JOUR DES COMMUNICATIONS

Lancement de deux sites Web traitant des maladies professionnelles

Deux nouveaux sites Web traitant des maladies professionnelles, y compris le cancer et les expositions en milieu de travail, sont maintenant disponibles :

Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) et le Centre de santé des travailleurs(ses) de l’Ontario ont mis au point le site Web Prévenir les maladies professionnelles, une chambre de compensation en ligne offrant des ressources à jour et authentiques sur la santé au travail au Canada et dans le monde. Ce site Web vise à réduire le nombre de maladies et de décès en milieu de travail en fournissant des renseignements sur les maladies professionnelles et les moyens de les prévenir. Un certain nombre de ressources de CAREX Canada sont présentées sur le site.

L’Occupational Disease Surveillance Program (ODSP), dirigé par le Centre de recherche sur le cancer professionnel, a lancé son nouveau site Webaxé sur la surveillance des maladies professionnelles et des expositions en milieu de travail. Le programme comprend l’Occupational Disease Surveillance system (ODSS) qui repère les groupes de travailleurs à risque et les expositions potentiellement dangereuses dans les lieux de travail en Ontario. Le système permet de relever les tendances en matière de maladies professionnelles, y compris le cancer, de les surveiller et de mieux les comprendre. Des plans visent son expansion dans d’autres provinces canadiennes et la création d’un réseau national.

AUTRES MISES À JOUR

Nouvelle communication sur la stratégie canadienne de lutte contre le cancer

Le Partenariat canadien contre le cancer, notre organisme de financement, a divulgué sa Stratégie canadienne de lutte contre le cancer. La stratégie, une feuille de route décennale, est axée sur des résultats durables et à long terme dans la lutte contre le cancer et sur l’amélioration de l’équité d’accès au système de soins dans la lutte contre le cancer, y compris les priorités chez les Premières Nations, les Inuits et les Métis.

La participation de plus de 7 500 Canadiens à des consultations publiques du Partenariat canadien contre le cancer a permis de dégager plusieurs thèmes importants, dont un désir pour de meilleures ressources afin d’informer la population sur le cancer et de contribuer à sa prévention. En fonction de ces commentaires, l’une des cinq priorités de la stratégie vise à diminuer le risque de contracter le cancer, notamment en réduisant l’exposition aux cancérogènes à domicile et au travail. Elle réclame des politiques élargies en vue de réduire les expositions environnementales, y compris des mesures de contrôle des émissions et des déchets industriels, et de soutien à la santé et sécurité au travail.

On peut consulter la stratégie canadienne de lutte contre le cancer en cliquant ici.

Abonnez-vous à nos bulletins

L’équipe CAREX Canada offre deux bulletins réguliers: le Bulletin électronique semestriel résumant les informations sur nos prochains webinaires, les nouvelles publications et mises à jour des estimations et des outils; et le Bulletin des actualités cancérogènes, un condensé mensuel des articles de presse, des rapports gouvernementaux, et de la littérature académique relative aux substances cancérigènes que nous avons classé comme important pour la surveillance au Canada. Inscrivez-vous à un de ces bulletins, ou les deux, ci-dessous.

CAREX Canada

Faculty of Health Sciences

Simon Fraser University
Harbour Centre Campus
2602 – 515 rue Hastings Ouest
Vancouver, C.-B. V6B 5K3
CANADA

© 2019 CAREX Canada