Le fardeau du cancer

Les études sur le fardeau d’une maladie mesurent l’incidence de divers facteurs de risque associés à cette maladie, afin de permettre de comprendre leur ampleur et leur importance relative. Le fardeau peut être mesuré par le taux de mortalité, la morbidité, les coûts financiers, ou d’autres indicateurs. Ces renseignements aident les décideurs à établir des priorités en matière de prévention et à mieux cibler les efforts de réduction du risque.

L’ Organisation mondiale de la santé et l’Institute for Health Metrics and Evaluation, qui prennent en compte la mortalité et l’incapacité dues à des maladies graves, à des blessures et à des facteurs de risque, ont estimé le fardeau mondial des maladies attribuables aux expositions néfastes.[1,2] Plusieurs pays ont élaboré des projets nationaux sur le fardeau des maladies, comme le United Kingdom Project on Population Attributable Risks for Cancer[3] et le projet Occupational Cancer Burden in Great Britain.[4] Les deux projets ci-dessous sont le résultat d’efforts déployés au Canada pour estimer le fardeau du cancer associé aux expositions professionnelles et environnementales.

Étude sur le fardeau du cancer lié aux expositions professionnelles – dirigée par le Centre de recherche sur le cancer professionnel

Le projet d’étude sur le fardeau du cancer lié aux expositions professionnelles a permis de mieux cerner le nombre de cancers attribuables à l’exposition à des agents cancérogènes dans les milieux de travail canadiens, ainsi que les coûts économiques associés à ces cancers. Ce projet national d’une durée de quatre ans a pris fin en 2017. Il était dirigé par le Centre de recherche sur le cancer professionnel basé à Action Cancer Ontario et financé par une subvention d’équipe de la Société canadienne du cancer. Le projet comprenait une collaboration avec des experts en fardeau du Royaume-Uni et les utilisateurs finaux de la Société canadienne du cancer. CAREX Canada et le Centre de recherche sur le cancer professionnel sont en train d’élaborer un plan quadriennal de mobilisation des connaissances pour le projet, en vue d’utiliser les résultats de ce dernier pour informer les programmes, les politiques et les pratiques liés à l’exposition à des agents cancérogènes en milieu de travail. L’objectif final est de prévenir les expositions et de réduire de risque de cancer.

L’effet total des expositions aux cancérogènes en milieu de travail n’était pas clair avant la fin de ce projet, et le fardeau du cancer lié aux expositions professionnelles n’avait jamais encore été mesuré à l’échelle nationale pour le Canada.

Dans le cadre du projet, on a évalué le fardeau de 22 cancers différents attribués à des expositions à 33 agents cancérogènes en milieu de travail et on a décrit ce fardeau selon qu’il s’agissait d’hommes ou de femmes et selon la province, le groupe d’âge, le secteur industriel et le métier ou la profession. L’approche utilisée s’inspirait d’un projet semblable réalisé au Royaume-Uni;[4] toutefois, le projet canadien avait accès à un plus grand nombre de données sur les expositions – de CAREX Canada – ce qui a permis d’effectuer des évaluations plus complexes. La mesure du fardeau économique, qui comprenait à la fois des coûts directs (p. ex., soins de santé) et indirects (p. ex., productivité), est un aspect unique à cette étude et a été réalisée en collaboration avec l’ Institut de recherche sur le travail et la santé. Le projet est une application directe des estimations de CAREX Canada concernant les expositions aux produits chimiques industriels, aux métaux, aux émissions de moteurs, aux fibres et poussières, aux rayonnements solaires ultraviolets, à la fumée secondaire et au travail de nuit.

Pour en savoir plus sur le projet Fardeau du cancer lié à des expositions professionnelles, veuillez consulter les liens et ressources ci-dessous.

Références et autres ressources

Sources

1. World Health Organization. The global burden of disease (2004)
2. Institute for Health Metrics and Evaluation. Global burden of disease (2010)
4. Health and Safety Executive. Occupational cancer burden research (2011)

Autres ressources

 

Collaborateurs

Étude ComPARe – dirigée par Alberta Health Services et l’Université de Calgary

Le projet « Canadian Population Attributable Risk of Cancer » (ComPARe) établit des estimations de la proportion de nouveaux cas de cancer au Canada (au pays et par province) causés par des facteurs de risque évitables, des agents infectieux et des expositions environnementales (radon, pollution de l’air, sous-produits de la désinfection, rayonnements ultraviolets, etc). L’équipe de projet estime également le nombre de cas de cancer qui pourraient potentiellement être évités si ces expositions aux facteurs de risque étaient réduites ou éliminées au sein de la population canadienne (estimations allant jusqu’aux années 2040). Ce projet est codirigé par la Dre Christine Friedenreich et le Dr Darren Brenner d’Alberta Health Services et de l’Université de Calgary, et il est financé par une subvention d’équipe de la Société canadienne du cancer.

Les estimations PAR canadiennes existantes pour les facteurs de risque modifiables liés au style de vie et à l’environnement et l’incidence de cancer sont fragmentées d’une province à l’autre, de même que pour les différents facteurs de risque et les différents types de cancers et, dans certains cas, leur validité est douteuse.

Ce projet fournit l’ensemble de données PAR le plus complet et le plus récent sur les cancers actuels et futurs attribuables à des facteurs de risque modifiables pour toutes les régions géographiques du Canada à ce jour.

Dans le cadre du projet ComPARe, on compile et on combine : 1) les données les plus récentes sur la prévalence des expositions pour les principaux facteurs de risque de cancer pour le Canada et les provinces, 2) les estimations les plus détaillées et les plus exactes de l’ampleur du risque associé à ces expositions et 3) des données nationales et provinciales détaillées sur l’incidence du cancer.

CAREX Canada est un membre actif du Comité consultatif sur le transfert des connaissances pour ComPARe, qui a été créé au début du projet. L’ultime objectif de transfert des connaissances pour cette initiative est de voir les résultats être utilisés pour orienter la recherche sur la prévention, informer l’élaboration de programmes et appuyer les efforts déployés pour promouvoir de nouvelles politiques et interventions visant à réduire le fardeau du cancer au Canada. Pour en savoir plus sur le projet ComPARe, veuillez consulter les liens et ressources ci-dessous.

Ressources

Infographiques

Étude ComPARe (Canadian Population Attributable Risk of Cancer. Mesurez la concentration de radon dans votre maison. 2019 (PDF)

Étude ComPARe (Canadian Population Attributable Risk of Cancer. Nombre de cas de cancer qui auraient pu être évités au Canada. 2019 (PDF)

Étude ComPARe (Canadian Population Attributable Risk of Cancer. Pollution atmosphérique et risque de cancer. 2019 (PDF)

Étude ComPARe (Canadian Population Attributable Risk of Cancer. Prévenir le cancer du poumon au Canada. 2019 (PDF)

Abonnez-vous à nos bulletins

L’équipe CAREX Canada offre deux bulletins réguliers: le Bulletin électronique semestriel résumant les informations sur nos prochains webinaires, les nouvelles publications et mises à jour des estimations et des outils; et le Bulletin des actualités cancérogènes, un condensé mensuel des articles de presse, des rapports gouvernementaux, et de la littérature académique relative aux substances cancérigènes que nous avons classé comme important pour la surveillance au Canada. Inscrivez-vous à un de ces bulletins, ou les deux, ci-dessous.

CAREX Canada

Faculty of Health Sciences

Simon Fraser University
Harbour Centre Campus
2602 – 515 rue Hastings Ouest
Vancouver, C.-B. V6B 5K3
CANADA

© 2019 CAREX Canada